Consommer autrement avec bébé : s’équiper pour l’arrivée de bébé.

Un événement heureux, tant attendu ou une petite surprise… Comment préparer sa venue ? Comment l’accueillir sans tomber dans l’achat compulsif de choses qui ne seront pas utilisées ? Voici quelques pistes de réflexion.

Un bébé grandit vite, les vêtements deviennent trop petits rapidement. Les vêtements sont aussi des cadeaux que l’on offre souvent. Certains préféreront l’habiller avec des tenues de jours, d’autres le laisser en pyjama. Du moment que bébé est à l’aise dans ce qu’il porte. C’est-à-dire qu’il n’a pas un pantalon qui sert son ventre ou qui chauffe sa couche. Et puis quand bébé marchera à quatre-pattes où rampera là aussi il devra être à l’aise. Est-ce bien utile de lui mettre une robe ?

Selon les aléas digestifs de bébé (régurgitation et/ou selles qui débordent) il faut le changer. Mais est-ce bien raisonnable d’avoir 150 vêtements ? Sachant qu’il faudra laver le vêtement souillé assez rapidement pour éviter de se retrouver avec de la moisissure. User un vêtement (le mettre, le laver, le remettre…) n’est-il pas une façon de rentabiliser la garde-robe de bébé. Le body troué, taché sera réutilisé en chiffon, lingette ou vêtement de poupée.

Un bébé qui ne marche pas aurait-il besoin des mignonnes petites chaussures ? Celles qu’il perdra lors d’une promenade en poussette ou qui deviendront trop petites alors que la semaine dernière elles étaient trop grandes ? Selon, les dernières recommandations l’apprentissage de la marche est meilleure pieds-nus ou avec des semelles souples.

Bébé aurait-il besoin d’une poussette, d’une nacelle et d’un siège auto coque ? Tout dépend de votre mode de vie. Certaines personnes trouvent que les coques (siège auto) sont pratiques pour le transporter. On sort bébé de la voiture sans le réveiller. C’est un argument mais si bébé pèse lourd, il faudra rajouter le poids de la coque et de la poussette. Quant à la nacelle, elle prend toute la place dans le coffre et est déconseillée comme siège auto. (Voir le site sécurange). Pourquoi ne pas choisir, un siège auto qui ferait dès la naissance à l’âge de trois ans ? Qui a dit qu’une coque est obligatoire ? Parce que l’on voit beaucoup de parent avec ça doit être une norme ? Bon malgré tout vous y tenez à votre siège auto coque. Alors renseignez-vous sur le site sécurange, il y a un siège auto bien noté au crash-test et pas cher et qui s’utilise en fonction du gabarit de l’enfant jusqu’à 18mois voir 2ans.

Pour la poussette, il y a l’achat de la poussette dès la naissance avec la fameuse coque. Puis après on la trouve lourde, peu maniable. On souhaiterait avoir une poussette canne. Il existe des poussettes cannes dès la naissance avec un dossier qui s’allonge à 180°. Avant l’âge de 3 mois un bébé doit être à plat. Elles seront moins compactes que les poussettes cannes 2e âge. Mais on pourra les garder de la naissance jusqu’à ce que bébé grandisse. Ceci dit en Guadeloupe, les trottoirs rendent les sorties en poussette parfois compliquées. (Voiture garée sur le trottoir, dénivelé, absence de trottoir…).

En ce qui concerne les couches, à vous de voir si vous allez prendre du lavable ou du jetable. Mais avant la naissance de bébé, il n’est pas judicieux d’acheter un pack de couches. Si bébé fait une allergie, on se retrouve avec un stock de couches. Pour les couches lavables, on peut en trouver d’occasion.

Et les jouets ! À noël ou pour les anniversaires on souhaiterait gâter notre bout-chou ! Le meilleur jouet c’est vous. Parfois on trouve des jouets d’occasion et à la gratiferia ou l’on récupère les jouets des aînés et des cousins,ou d inconnus. Le jouet qui n’est plus sur le marché et qui nous rappelle notre enfance. Il faut aussi se demander qui va y jouer bébé ou le parent ? Dans ce cas-là notre cuisine est un magasin de jouet (saladier, timbale, cuillère, passoire…)

En ce qui concerne les appareils de cuisson pour bébé. Si nous avons déjà un bon mixeur pourquoi investir dans du marketing. Et si on en n’a pas pourquoi ne pas acheter quelque chose qui servira à toute la famille.  Pour le repas de bébé, si bébé est nourri au biberon. Deux biberons feront l’affaire. Attendre que bébé soit là, ne pas forcement investir dans de la marque. Certaines tétines seront trop rigides pour bébé et on restera avec des biberons non utilisés. Un ou deux biberons  un petit de 150ml et un autre de 330ml.  Je vous laisserai choisir entre le verre ou le plastique. Mais si il n’y a qu’un biberon dans le sac à langer ça ne va pas l’alourdir. Le capuchon du biberon servira de gobelet d’apprentissage.  Et les tire-laits peuvent être loués au lieu d’être achetés et la gratiferia est là aussi pour ça.

Le sac à langer, maman pense au papa qui ne voudra pas forcément porter le sac à langer ou partir se promener seul avec bébé. La cause le sac est trop féminin.  Finalement il utilisera un sac à dos ou un cabas.  Et votre sac de sport ou votre sac de voyage cabine? Vers l’âge de 6 mois, on trouvera le sac encombrant… On prendra un petit sac à dos qui servira pour l’école maternelle.

Pour le bain de bébé, si avoir un transat de bain rassure certains parents. La baignoire sur pied à sauver le dos de nombreux d’entre nous. Mais parfois nous avons chez nous des bassines à linge propre et la table de la cuisine ou du salon. Voilà qui pourrait éviter d’investir. Les serviettes capes sont-elles si intéressantes ? Les serviettes carrées qui ont un emplacement pour la tête de bébé. Certains diront que c’est pratique. Une serviette normale fera l’affaire. Surtout quand bébé grandit ! Demandez à vos parents ce qu’ils en pensent ? Si c’est du progrès ou du superflu… Et vous qu’en pensez – vous ?

 

Le couchage de bébé, une moustiquaire et un lit feront l’affaire. Le tour de lit selon les nouvelles recommandations est déconseillé (interdit pour les assistantes maternelles). Et si vraiment on souhaite le couffin, le lit cododo ça vaut parfois le coup de le prendre en occasion. Ici aussi, se sont parfois des achats que bébé n’utilise pas longtemps. Pour la chambre de bébé parfois nous souhaitons une chambre digne d’un catalogue, rempli de décoration. Toutefois, un style épuré évitera que la chambre se remplisse de poussière. Une fois qu’il se déplace la chambre est un lieu pour explorer et jouer. Faut-il peindre la chambre en bleu ou rose avec des petits ours pour qu’à 3 ans on nous dise « c’est une chambre de bébé ».

Bien souvent la table à langer on finit par s’en passer. Oui avec la propreté ou par peur des chutes. Dans mon entourage j’ai vu des gens utiliser une table d’appoint, la machine à laver ou leur lit.

Le visiophone, le babyphone… il faut savoir faire confiance à notre enfant. Oui la crainte de la mort subite ou inexpliquée du nourrisson est présente. Mais ses dispositifs ne l’empêchent pas. Les pédiatres donnent des conseils pour coucher les enfants. (Sur le dos, surélever le lit…) Le babyphone peut-être utile si on vit dans une maison à étage.

Les langes. Pour ceux qui ne connaissent pas c’est le tissu pour éviter que bébé nous régurgite dessus ou quand bébé bave trop. Les serviettes de tables ou serviette de toilette peuvent faire l’affaire.

Je terminerai cet article en présentant ma situation familiale. Maman de trois bébés, des jumelles et une ainée qui ont dix mois de différences. Nous avons acheté des objets neufs, des objets d’occasion, vendu ou donné des objets. Oui le premier noël il y a une frénésie d’achat. Oui j’ai pris des sièges autos coques, mais tant que leur tête ne dépasse pas je ne changerai pas. Et si je savais j’aurais pris un siège auto coque, à moins de 70€ en Guadeloupe et un peu moins de 50€ en France, bien notée au crash test. Pour l’ainée, sa mamie lui a offert un siège auto de la naissance au 3ans. J’ai utilisé des couches lavables. Non je ne passais pas ma vie à faire des lessives. Tout est une question d’organisation. Je mettais à sécher soit à l’heure de la sieste soit à leur couché et je récupérais le matin avant leur réveil. J’ai alternée couche lavable, couche jetable. Pour l’ainée nous avons utilisé deux biberons. Cependant pour les petites, comme je tirais mon lait j’avais pris de biberons dans lequel stocker le lait au frigo. Et on mettait à tremper pour laver le soir. Puis je suis passée à un biberon par personne. Et un petit biberon d’eau. Les vêtements de l’ainée ont servis aux jumelles. Au début, les jumelles ont dormi dans le même lit. J’ai acheté des vêtements neufs et d’occasions. En triant j’ai trouvé des vêtements que je ne leur avais jamais mis.

Il existe pleins d’objets, qui en allant en magasin, paraissent indispensable et finalement qu’on n’utilise pas ou peu.   Certes parfois on se dit « pour les aînés nous avons pris du neuf, nous ne voulons pas faire de différence ».

Nous avons des réticences avec l’occasion ou les objets donnés. Mais n’oublions pas que les bébés grandissent vite, les objets ont été peu servis. Que parfois il y a des doublons, ou ils n’ont pas été abîmés voir utiliser. C’est peut-être plus facile si ça vient de connaissances.

Ce qui est important n’est pas tant l’investissement du matériel. Ce qui est important c’est le temps que nous allons lui accorder et aussi l’héritage qu’on va lui laisser. L’éducation commence dès la naissance, si nous lui apprenons à avoir que des choses neuves plus tard voudra-t-il d’une voiture d’occasion (la première voiture que vous allez lui offrir hein !)

En donnant une seconde chance aux objets d’occasions, nous avons un autre impact sur la production de déchets. Par conséquent, un autre impact sur la planète. Cela permet aussi d’avoir une autre manière de dépenser et un moindre impact sur notre porte-monnaie. Nous lui apprenons à prendre soin des objets, pour les transmettre plus tard. C’est également lui permettre d’aller jusqu’au bout des choses. Ainsi à l’adolescence peut être qu’il demandera à changer de vêtements car trop petits ou usés et non parce que ce n’est plus à la mode. (Le mot vêtements peut être remplacé par portable).